Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il pleure sur la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Admin - Esprit de la Vie - Gérante Antre Magique
avatar

Espèce : Ombre
Messages : 503
Date d'inscription : 22/05/2010
Localisation : Regarde derrière toi, et tu auras la réponse...

MessageSujet: Il pleure sur la France   Sam 10 Jan - 13:10




« Hommage à Charlie Hebdo »







Ce rp a été écrit en réaction aux évènements du 7 janvier. Il n'est posté que maintenant car il a été réfléchi et mis correctement en forme.
Voici le cri du cœur d'Alice et de Mad Abelia face à cette tuerie.
Soutenons Charlie Hebdo


"Ça fait sûrement un peu pompeux, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux", Charb.
"La caricature est un témoin de la démocratie", Tignous.
"L'humour est le plus court chemin d'un homme à un autre", Wolinski.
"Parfois, le rire s’étrangle, mais c’est notre seule arme, l’humour, la dérision…", Cabu.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rouge

Couleur de l'amour, de la passion. Aujourd'hui couleur du sang, qui lui apparaissait brouillée à travers les larmes qui noyaient ses yeux.

Alice pleurait comme elle n'avait jamais pleuré. Elle pleurait de tristesse. De colère. De douleur. D'incompréhension. Ses larmes dévalaient ses joues, caressaient son menton et s'échappaient, allant se diluer dans le rouge du sol avec un bruit ténu.

Partout, des impacts de balles, des tranchées ouvertes dans les murs, comme des plaies béantes à l'image de celles que la disparition de ces gens allait créer. Et toujours ce rouge. Ce rouge omniprésent.

Des morts. Sur lesquels Alice pouvait malheureusement mettre des noms. Cabu. Charb. Wolinski. Tignous. Elle ferma les yeux. La liste était longue, le tribut lourd. Douze morts. Et tout ça pour quoi?

Folie

Les humains étaient fous. L'extrémisme religieux était réellement terrifiant. Perpétrer de tels massacres au nom d'un Prophète...c'était horrible. Et inadmissible. Comment pouvait-on faire une chose pareille au nom de la religion?

- "Ca"...ce n'est pas une religion!, cracha la brune, heurtée par l'ampleur du massacre.

Un fredonnement lui parvint.

Là, accroupie dans un coin, se balançant doucement d'avant en arrière, Mad Abelia chantonnait. Sa faux à la lame rougeoyante, posée en travers de ses genoux, était maculée de rouge. De même que sa robe habituellement bleue était imbibée de sang. Le regard fixe, la tête légèrement penchée au risque de faire tomber son habituel haut de forme, elle laissait filer sa voix aigrelette.

S'approchant et se baissant à la hauteur de l'Esprit de la Mort, Alice essuya une trainée de sang qui tâchait la joue de l'adolescente. Cette dernière leva son regard glacé sur elle.

-C'est fini?, demanda Maddie d'une petite voix.

La jeune femme ne put qu'acquiescer silencieusement, serrant la frêle enfant contre elle sans se soucier de tâcher ses vêtements. Elle se devait de la rassurer. Mad Abelia était un être ambigu. Folle, sans le moindre doute, et dotée d'une fascination morbide pour le sang.

Mais paradoxalement, elle était parfois d'une sensibilité particulière. Comme en ce moment, où elle tenait plus de la petite fille terrifiée que de la sadique Esprit de la Mort.

-On va rentrer, hein...

Minute de silence, deuil national, drapeaux en berne...tout était là pour indiquer que la France avait à présent son 11 septembre à elle: le 7 janvier.

Mobilisation

La place de la République était bondée. Partout, des personnes silencieuses, portant des bougies ou des pancartes. Alice parcourait les lieux, traversant les humains sans qu'ils ne puissent la remarquer, aussi intangible que l'air. Un léger sourire ornait ses lèvres.

Que la population se soulève contre cet acte de barbarie l'apaisait. La rendait même fière.

Cela ne rendrait pas les morts. Cela n'apaiserait pas la souffrance des familles. Mais cela devait être fait. Hors de question de rester silencieux face à ça. L'indignation, la dénonciation étaient de mise.

De ce qu'elle avait pu voir sur le portable d'un homme, les réseaux sociaux aussi propageaient le mouvement. Vidéos, dessins, messages, photos... Il ne fallait pas que les humains baissent les bras. La liberté d'expression était un droit inaliénable qui devait être défendu.

Parce que la liberté d'expression ne doit pas disparaitre
Parce que c'est un droit

Assise sur un banc public, les yeux clos, Alice écoutait le cri du monde.

Nous sommes Charlie
Et nous n'avons pas peur

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il pleure sur la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi pleure-t-on? [pv Naram]
» Je ne pleure que devant toi, mon Confident [Grey]
» Ne pleure pas petit chat... Bats-toi.
» L'HISTOIRE DU CHAMEAU QUI PLEURE
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre vie et mort :: Le monde des humains :: Les 5 continents :: Europe-
Sauter vers: