Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre nocturne inopinée [As de pique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Ven 21 Aoû - 20:48

Musique d'ambiance pour la nuit => Respite - The Binding of Isaac


Avec l'As de pique

Joan portait dans ses bras un sac chargé de provisions pour la semaine. Ca, c’était quelque chose qui ne lui avait pas manqué… En maugréant un peu, elle souffla sur une mèche un peu trop longue de ses cheveux qui lui tombait dans les yeux et qu’elle ne pouvait pas repousser autrement, ses deux mains étant occupées à tenir le sac de courses. La prochaine fois, se dit-elle, je prendrai un sac à dos ou un machin à roulettes… Elle donna une légère impulsion pour rehausser le sac de papier dans ses bras. Avec un peu de chance, elle réussirait à regagner son appartement sans tout renverser. Ce n’était pas que ce sac était trop lourd, non, c’était juste que… En fait, si, il était lourd, cet andouille ! Porter un machin à bout de bras, comme ça, ça a l’air simple. Sauf que le porter pendant plus de dix minutes, ça commence à peser sur les avant-bras.

Pour sortir, elle avait préféré revêtir ses vêtements d’homme, ceux qu’elle avait à son arrivée ici. Elle avait eu un peu de mal à reprendre une voix grave adaptée à son déguisement, mais avait réussi à la retrouver avant d’avoir à parler à qui que ce soit. C’était donc vêtue et agissant comme un homme qu’on l’avait prise comme telle, et ramené chez elle ses victuailles. C’était un exercice important, à son goût, de continuer à se grimer, même si le besoin n’était plus le même. Il n’était plus question de tromper quelqu’un pour l’embobiner, ou le… faire disparaître… il était simplement question de s’amuser et de garder un semblant de cohérence avec son quotidien d’avant.

Arrivée devant la porte de son appartement, elle déposa son sac à terre, satisfaite de pouvoir enfin s’en débarrasser cinq secondes, pour ouvrir sa porte. Une fois à l’intérieur, elle s’empressa de ranger ses achats, avant d’aller s’affaler dans le fauteuil unique du petit salon, qu’elle appréciait beaucoup pour son moelleux. Elle jeta un coup d’œil dehors, constata que le jour se couchait presque et décida de bouquiner un peu en attendant que la nuit tombe. C’était l’un de ses passe-temps favoris : se promener à la lumière pâle et blafarde de la lune. Tout était plus mystérieux, plus… étrange, limite magique.

Joan avait décidé de se renseigner sur ce monde, et dévorait le plus de livres possibles sur le sujet. Celui-ci traitait des différences espèces/races qui existaient ici. Il manquait des informations sur les ombres apparemment, et certaines des créatures décrites dans le livre intimidaient la rouquine. Les salamandres, surtout, l’impressionnaient plus qu’elles ne l’intimidaient, en cela qu’elle était une grande rêveuse, une enfant curieuse et absolument conquise par les histoires de créatures magiques et de dragons. Or, malgré certaines différences, comme par exemple les ailes, les salamandres ressemblaient beaucoup aux dragons.

Elle resta absorbée par son livre jusqu’à ce qu’elle étouffe un bâillement et réalise qu’il faisait nuit dehors. Avec un sursaut de mauvaise humeur, puisqu’elle avait oublié qu’elle voulait sortir, elle referma le volume. Décidant qu’elle sortirait sans artifice, elle retira les éléments qui la faisaient passer pour un homme, talonnettes, bandes pour la poitrine et mousse qu’elle avait calée sur ses épaules pour les faire paraître plus larges. Une fois débarrassée de tous ces machins, elle les rangea dans son armoire, sous une pile de draps. Son secret devait rester secret le plus longtemps possible, pour l’éternité même, si ce n’était pas trop demander… Avec un léger sourire amusé, elle referma les portes de l’armoire et quitta l’appartement, fermant à clef derrière elle.

D’un bon pas, refermant les pans de sa cape/manteau sur elle pour ne pas avoir froid, Joan s’aventura dans les rues de Dinas, ne connaissant pas encore suffisamment celles-ci pour pouvoir oser prétendre se créer un parcours de course. En chemin, elle croisa quelques passants qui comme elle devaient aimer la nuit. D’ailleurs, la nuit de ce monde était bien différente de celle de la Terre. Elle avait remarqué, au cours de nombreuses escapades à l’insu de son père, que la nuit terrienne avait une odeur bien à elle, du moins là où elle avait vécu. Elle n’était pas sûre que ce soit partout pareil… Elle se remémora avec délices l’odeur fumée de la nuit, ce fumet de feu de bois qui lui chatouillait les narines agréablement. Ici, la nuit sentait… autre chose, qu’elle n’arrivait toujours pas à identifier. Elle se fit la promesse de le découvrir, quand bien même cela dût lui prendre des années. Après tout, n’était-elle pas censée être potentiellement immortelle ? La Mort, la petite brune du nom de Maddy, lui avait dit qu’étant déjà décédée, elle ne risquait pas de perdre à nouveau la vie.

Joan comptait se diriger vers l’extérieur de la ville, comme la dernière fois qu’elle était vraiment sortie, pour marcher entre les arbres, éventuellement retrouver les anciennes sensations de traque dans l’ombre qu’elle connaissait sur Terre. Sauf qu’en tournant au coin d’une rue, elle se retrouva face à quelqu’un qui n’était pas prévu, un simple passant qui n’avait rien demandé et qu’elle manqua de percuter.

-Ooops, excusez-moi ! lâcha-t-elle immédiatement en ouvrant de grands yeux à la fois surpris et innocents.

Aussitôt, les automatismes revinrent, et elle observa attentivement son vis-à-vis, prête à extraire de son examen visuel la plus petite et insignifiante information. Même si celle-ci était purement inutile, vu qu’elle ne comptait pas se battre ou préméditer un quelconque mauvais coup, l’information était source de pouvoir selon elle, et elle était par conséquent indispensable.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Dim 23 Aoû - 3:06

-Pfff...,soupirant ,en regardant le fond de mon verre, allez ,j'me tire ! en buvant le reste de mon verre ,avant de déposer l'argent sur le comptoir et de sortir d'ici.

Alors que je venais d'arriver ,je reprenais des mauvaises habitudes ; boire ,trop boire ,ma mort ne m'avait vraiment rien appris ,et le plomb dans le cœur ne m'avais même pas séparé de cette manie...

Alors que j'étais sur les routes ,les questions ne cessaient d'occuper mes pensés ,je me demandais pourquoi un pêcheur comme moi avait le droit à une deuxième chance ,alors que ma vie pourrai se résumer en un mot : meurtre. Je n'avais jamais cru au paradis ou à l'enfer ,ni même en l'existence d'un être supérieur comme la Vie elle même ,alors qu'elle s'est présentée à moi je me demandais même pourquoi me tourmenter encore après la vie atroce qu'elle m'a donnée... Ça pouvait être une deuxième chance ,pour ceux qui avaient vécu une vie misérable... C'est dès lors que j'ai espéré rencontrer des gens valeureux ,ou des gens ,comme moi ,qui devaient assumer une deuxième pénitence éternelle ,après celle qu'ils avaient subit de leur vivant... J'ai été tiré de mes pensés en butant sur une pierre du sol ,j'ai manqué de faire tomber mon chapeau noir ,je me suis arrêté le temps de le remettre et ai regardé le ciel nocturne en soupirant... Ma première nuit ici et j'étais déjà perdu.
J'ai marché au hasard pendant tellement longtemps que j'en ai perdu la notion du temps ,les gens se faisaient de plus en plus rares ,ou je les remarquais de moins en moins tandis que mes pensés inondaient mon esprit...
Au détour d'une ruelle ,mon absence faillit me faire renverser une jeune femme.

-Ooops, excusez-moi !

Happé par mes pensés je n'entendit pas ses paroles ,et m'arrêtant net en gardant mon chapeau sur ma tête à l'aide de la main droite je présentais calmement mes excuses en revenant a moi :

-Ho ,pardon ,mademoiselle.

Cette femme avait des cheveux rouges et n'était qu'à peine plus petite que moi ,je me faisais ces remarques sans me rendre compte que je l'analysait indiscrètement ,une habitude dont je ne peux me séparer...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Dim 23 Aoû - 18:38

L’homme qu’elle avait manqué de renverser dans son inattention était plus grand qu’elle d’une dizaine de centimètres, était une contradiction à lui tout seul, au premier abord. Par sa taille, sa carrure et son visage, il était jeune, mais ses cheveux probablement prématurément blancs le vieillissaient brutalement. Quoique, cela lui allait bien. Elle intercepta son regard, bleu et scrutateur, qui l’observait avec au moins autant d’attention qu’elle, l’observait. Être jaugée comme ça ne lui était pas coutumier, aussi, elle envisagea de créer une diversion, pour détourner l’attention de cet homme. Puis elle mûrit un instant cette idée et la rejeta : après tout, c’était de bonne guerre, elle aussi analysait les gens, non ?

L’homme retenait sur son crâne un élégant chapeau noir, comme s’il craignait qu’il s’envole sous l’effet d’un coup de vent. Joan se rappelait qu’il lui était arrivé pareille mésaventure, mais dans un parc d’attractions, en haut d’un circuit de montagnes russes quand elle était petite, et qu’elle avait perdu sa casquette préférée. Son père et elle avait dû aller ramper devant un agent d’entretien de l’attraction pour qu’il accepte de la récupérer entre deux tours de manège. L’inconnu eut l’air d’émerger d’une profonde rêverie, son regard s’éclairant soudain pour la jauger, tandis qu’il lui présentait des excuses. Pourtant, il avait semblé à la rouquine avoir manqué de lui rentrer dedans… Tous deux avaient peut-être rêvassé plus que nécessaire, se dit-elle.

Joan se redressa, essayant d’avoir l’air moins… moins petite, mais c’était pas évident, d’autant que le chapeau de l’autre homme lui faisait gagner de précieux centimètres d’avance. Alors elle finit par abandonner, se disant que tant qu’à être petite, autant assumer et compenser par la présence. Ou rester discrète, au choix. Il était parfois plus simple de s’effacer devant les gens que de leur tenir tête, on pouvait mieux les surprendre. Pourtant ce n’était pas son objectif, de surprendre ou d’effrayer cette nouvelle tête. Quoique… N’était-ce pas son loisir préféré, faire tourner les gens en bourrique ? Certes, mais pas tout de suite. La prochaine fois, pourquoi pas, si elle revoyait cet homme.

-Ho, pardon, mademoiselle, avait-il dit.

La rouquine resserra les pans de son manteau, qu’elle avait un peu laissé échapper dans sa surprise, et sourit au jeune homme d’un air avenant. C’était toujours la première étape d’une rencontre : marquer l’image de Joan d’un sourire gentil et limite niais, pour que John tranche avec cette image par son air grave et sérieux. L’idée était d’instaurer un contraste violent entre ses deux facettes pour qu’on ne puisse la reconnaître lorsqu’elle serait déguisée.

-Pas grave, j’ai moi-même failli vous bousculer, dit-elle d’une voix flûtée.

Venant de l’inconnu, elle sentit comme un effluve discret d’alcool, qu’elle intercepta avec curiosité. Pourtant, il n’avait pas l’air d’avoir une démarche hésitante ou titubante, donc il avait soit une solide constitution et tenait bien l’alcool, soit il n’avait pas beaucoup bu, auquel cas cette odeur devait venir des autres buveurs autour de lui. Pour peu qu’il y en ait eu.

-Vous aussi vous vous promenez la nuit ? On aurait été sur Terre, je crois que je vous aurais mis en garde contre les dangers de l’obscurité.

Puis elle se tut, comme si elle réalisait qu’on pouvait lui faire la même réflexion, et eut une mimique embarrassée, en se mordant la lèvre inférieure. Vite, détourner l’attention, Joan…

-Cela dit, cet endroit a l’air plus calme. Bonne soirée, monsieur ! enchaîna-t-elle après une seconde, de la même intonation enjouée.

Elle aurait adoré continuer à discuter avec ce monsieur, mais… pensait-elle, c’était étrange comme entrée en matière. « Bonjour, je manque de te bousculer, ce qui n’est pas sympa, et puis après je continue à t’embêter en discutaillant et jacassant comme une pie ». Joan n’était pas particulièrement bavarde de nature, mais dès qu’elle se sentait en défaut, il fallait qu’elle fasse diversion en papotant. Et parfois… C’était pénible. Pour elle comme pour son interlocuteur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Mer 26 Aoû - 0:41

Contrairement à ce que je pensais ,qu'ici je ne croiserai que des gens qui sortaient de l'ordinaire ,cette femme était tout ce qu'il y a de plus normal ,enfin elle en avait l'air tout du moins. Enfin moi aussi ,je devait avoir l'air d'un homme tout ce qu'il y a de normal ,le genre de personne sans histoire... Alors je me suis dit que si elle était une "élue" aussi ,elle devait avoir quelque chose hors normes...

-Pas grave, j’ai moi-même failli vous bousculer ,sont les paroles qui m'ont tirées de mes pensés, vous aussi vous vous promenez la nuit ? On aurait été sur Terre, je crois que je vous aurais mis en garde contre les dangers de l’obscurité.

Elle eut l'air un peu gênée ,et avant même que je puisse lui rétorquer avec amusement qu'elle courait plus de risque que moi n'étant pas armée ,elle tira sa révérence.

-Cela dit, cet endroit a l’air plus calme. Bonne soirée, monsieur !

Et alors qu'elle continuait sa route ,les questions sur elle et son passé fourmillait dans mon esprit et me brûlaient les lèvres ,ceci étant ,je savais bien que ce n'était pas poli et très indiscret de lui demander ,alors qu'elle s'en allait ,et que par dessus le marché elle ne voudrait certainement pas en parler ,surtout avec un inconnu. Mais elle pourrait certainement me dire où les "élus" pouvaient dormir. Je fis un effort ,même en sachant que la communication n'était pas mon fort ,et que ça se verrai sans doute.

-Heu.. Mademoiselle ?

En se retournant ,elle avait déjà dû remarquer mon manque d'assurance...

-Pourriez vous m'indiquer où doivent loger les gens arrivants ici ?

Elle devait se dire que je cherchais uniquement a relancer la conversation ,alors autant lui expliquer que je ne voulais pas dormir à la belle étoile.

-Je pense que l'on m'en a déjà informé ,mais entre ma mémoire et mon attention qui me font défaut ,j'ai lâché un soupir amusé puis lui ai sourit ,donc je vous en serais reconnaissant si vous pouviez me rendre ce service.

Ça n'était pas à mon habitude de me donner un air si amical ,mais je pensais que ,peut-être ,après être mort je pourrai commencer une nouvelle "vie". Et il me fallait faire avancer la conversation si je voulais savoir si elle avait eu ou non ,un destin expliquant sa deuxième vie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Dim 30 Aoû - 11:11

C’était tentant, vraiment, de finalement faire demi-tour, de ne pas s’en tenir à ce qu’elle s’était dit et de rester discuter avec le blondinet aux cheveux blancs. Et, comme s’il avait entendu ses réflexions, l’autre la retint d’une simple phrase, en l’appelant. Joan dut retenir le sourire qui manquait d’étirer ses lèvres avant de se retourner : il ne s’agissait pas de montrer sa joie à l’idée de rencontrer et de parler avec une nouvelle personne. En se forçant violemment, elle masqua son sourire et fit volte-face quand l’inconnu la rappela. Il semblait douter de son choix de lui adresser à nouveau la parole, et paraissait vraiment embarrassé, à moins que Joan ait tendance à accentuer la moindre impression…

-Pourriez-vous m’indiquer où doivent loger les gens arrivant ici ?

La rouquine allait sauter sur l’occasion pour papoter avec ce nouvel Elu, de ce qui lui apparaissait, mais celui-ci la surprit en justifiant sa demande. Apparemment, la mémoire et l’attention n’était pas son fort, hein ? Elle lui rendit son sourire en y ajoutant une pointe de candeur enfantine. C’était l’un de ceux de son répertoire qu’elle préférait : désarmant, et qui instaurait une barrière entre cette facette d’elle, et celle qu’elle pouvait devenir à loisir. Ce soir, elle serait une gentille fille, éventuellement un peu légère, mais d’agréable compagnie. Au moins l’espérait-elle, devenir barbante l’aurait agacée, surtout avec une nouvelle tête.

-Bien sûr, je venais justement de sortir pour prendre l’air, mais ce n’est pas loin, je peux vous conduire là-bas.

Elle tendit la main au nouvel Elu, l’invitant à la saisir, et avant même de savoir si l’autre aurait accepté, elle se décida à franchir le pas et à attraper sa main pour l’entraîner derrière elle. Elle rebroussa chemin, menant l’inconnu à travers les ruelles jusqu’au lotissement où étaient logés ceux qui avaient droit à une seconde vie. En chemin, ils manquèrent de croiser la route d’une créature presque humanoïde, marchant presque à quatre pattes, mais principalement sur ses membres postérieurs. Joan se plaqua contre un mur, en entraînant dans l’ombre son accompagnateur, et en rabattant la capuche ample de son manteau sur ses cheveux bien trop voyants en priant pour que la chose ne remarque pas ceux de l’inconnu qu’elle escortait.

Quand la créature se fut suffisamment éloignée, sans qu’elle sache de quoi il s’était agi, elle poussa un soupir de soulagement clairement audible. Elle ne savait pas quel était ce machin, et elle ne prenait jamais avec elle de quoi se défendre, d’une façon assez naïve. A partir de ce jour, elle se promit de toujours emporter ne serait-ce qu’un couteau à beurre avec elle… Elle se détacha du mur avec une mimique gênée avant de tenter de s’expliquer.

-Désolée, j’espère que le mur n’a pas sali vos vêtements. Je n’avais jamais vu un truc pareil, j’espère que ce sera la seule fois, d’ailleurs…

Puis elle se rappela d’une chose, que pourtant elle n’oubliait pas d’ordinaire. Ce devait être la panique d’avoir vu ce machin qui avait dû la perturber.

-Au fait, je ne me suis pas présentée : Joan Foster, pour vous servir, s’inclina-t-elle en une parodie de révérence.

Son cœur battait encore à tout rompre de la peur qu’elle avait eue, et sa respiration suivait ce rythme endiablé avec difficultés. Cela ne faisait pas si longtemps qu’elle était arrivée dans ce monde étrange, elle n’en connaissait pas encore tous les codes, ni tous les habitants. Et si elle s’était retrouvée Vice de l’Inconstance, peut-être y aurait-il des Vices plus agressifs qu’elle, plus dangereux : la rancœur, la haine, la colère, la violence… Quoi qu’on en dise, elle n’était pas méchante de nature, juste un peu mesquine, voire agaçante, mais elle n’était pas violente, pas un monstre sans cœur. Et donc elle avait peur de ce qu’elle pourrait découvrir dans ce monde, de ce qui pourrait lui faire du mal, lui causer du tort. Quelque part, peut-être était-ce là sa punition pour sa vie de Main Noire apatride ? Enfermée pour une durée potentiellement infinie, avec des gens possiblement bien plus méchants et dangereux qu’elle. Il existait aussi de bonnes personnes, sûrement, mais… Encore fallait-il les rencontrer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Lun 31 Aoû - 17:22

-Bien sûr, je venais justement de sortir pour prendre l’air, mais ce n’est pas loin, je peux vous conduire là-bas.

Au moins ,je ne serai pas obligé de dormir dehors ,et je pourrai en apprendre plus sur une de ces "élues". Elle me parut assez enthousiaste ,m'enfin libre à elle ,et cela pouvait aussi tout aussi bien être de la sur-interprétation. Aussitôt eut-elle finit sa phrase qu'elle me tendit la main ,et sans me laisser le temps de la prendre ,saisit la mienne. Elle m'entraîna avec elle comme si elle connaissait ces ruelles comme sa poche. Après avoir un peu marché ,nous avons repéré une sorte d'animal ,enfin je suppose ,il se tenait sur ses deux pattes arrière mais semblait gêné de ne pas utiliser celles de devant. En apercevant cette bête ,la rousse qui m'accompagnait nous plaqua contre un mur en rabattant sa capuche. La bête passa son chemin sans nous remarquer elle s'excusa :

-Désolée, j’espère que le mur n’a pas sali vos vêtements. Je n’avais jamais vu un truc pareil, j’espère que ce sera la seule fois, d’ailleurs…

Mes vêtements n'avaient l'ai d'avoir rien.

-J'n'ai pas l'impression qu'il soient salis ,quand bien même ,je pourrai en racheter.

Puis elle se présenta en temps que "Joan Foster" ,je fis de même :

-Je suis l'As de Pique ,inutile de vous dire que ce n'est pas mon prénom ,mais ce surnom me convient très bien.

Elle eut imité un salut ,je fis de même en ôtant mon chapeau en me présentant. Puis en le remettant je lui ai proposé de retirer sa capuche. Joan Foster... Joan Foster... Ce nom ne me disait rien ,ce n'était certainement pas une grande personnalité ,ou bien peut-être n'en avais-je simplement pas entendu parler.. Cela souleva encore une question pour moi ; tous les gens ici étaient-ils issus de la même époque ? Je ne savais encore si je m'adressais à la bonne personne ,mais qui ne tente rien n'a rien ,alors en reprenant notre route je lui demandai :

-Les gens qui vivent ici viennent-ils tous de la même époque ?

De toute façon ,si elle ne savait pas ,j'imaginais que des livres ,s'il y en avait ,en parlerait ,mais la lecture n'étant pas vraiment une de mes activités favorites ,autant essayer de s'en débarrasser.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Jeu 3 Sep - 20:30

Imagination - Cristian Onofreiciuc


L’inconnu s’observa, vérifiant que ses vêtements n’étaient pas abîmés, et rassura Joan à ce sujet. Il avait l’air sympa, ce bonhomme, et le fait qu’il soit un peu perdu dans ce nouveau monde aidait à l’apprécier davantage. Alors qu’elle observait le visage ouvert de l’homme, celui-ci se présenta : l’As de pique, hein ? Un surnom, pourquoi pas. Joan hocha la tête en réponse, ne serait-ce que pour accuser réception, tandis que l’As s’inclinait devant elle en soulevant son chapeau d’une façon qui n’était pas sans rappeler les révérences types des gentilshommes.

A la demande du blondinet, Joan retira sa capuche, ébouriffant ses cheveux rebelles au passage. Cet homme l’intriguait. Qui était-il ? Qu’avait-il fait pour se retrouver ici ? Comment considérait-il cette seconde vie, comme une chance ou comme une malédiction ? Puis il souleva une question fort intéressante, celle des époques des arrivants. Les gens qui vivent ici viennent-ils tous de la même époque ? C’était une interrogation tout à fait légitime, cela permettrait d’estimer à peu près depuis combien de temps ce plan d’existence… eh bien… existait, justement.

-Je… Ca ne m’était jamais venu à l’esprit, mais c’est vrai que ce serait logique… Etant donné qu’on ne peut mourir une deuxième fois, potentiellement, on est immortel. Or, les gens meurent depuis toujours, il y en a forcément qui ont atterri ici, et ils sont donc probablement toujours ici, non ?

Joan s’appuya à nouveau contre le mur, la tête légèrement inclinée en avant en mordillant l’ongle de son pouce, plongée dans ses pensées. Quel genre de personnes pouvait bien être envoyées ici, pourquoi, et, comme l’avait si justement fait remarquer sa nouvelle connaissance l’As de pique, depuis combien de temps ? Après quelques secondes de réflexion curieuse, elle se souvint qu’elle était censée mener, au départ, son accompagnateur jusqu’aux appartements des Elus. Elle se redressa et s’éloigna du mur, balayant la zone d’un regard attentif pour veiller à ce que la créature qu’elle avait vu ne soit plus là, et invita le blondinet à la suivre d’un geste de la main.

-Je ne suis pas ici depuis suffisamment longtemps pour savoir ce genre de chose, je ne connais pas assez de gens pour pouvoir parler de ma propre expérience, désolée. En revanche, il devrait bien y avoir un moyen de dénicher cette information, ne serait-ce qu’en parlant aux autres Elus. Il doit bien y en avoir des « particuliers », qui étaient là dès le départ…

En marchant, elle manqua un tournant et dut faire demi-tour après s’être égarée dans une impasse joliment décorée d’un petit arbre en son centre. Elle marmonna des excuses, comme quoi elle ne connaissait pas bien la ville, en sus des gens qui y viv… euh, qui y habitaient. Après avoir rebroussé chemin pour retrouver sa route, elle finit par se repérer : elle avait manqué cette pierre taillée, la première fois, petit point de repère qu’elle avait noté à l’aller. A partir de là, ce fut simple de regagner le quartier des appartements des Elus. Quelques uns d’entre eux se promenaient, comme elle, d’autres rentraient justement de leur soirée à l’extérieur.

-Voilà, c’est ici, annonça-t-elle en montrant l’entrée du temple opposé, où chacun des habitants de la ville résidaient. Il y a trois sections principales, il me semble : une pour les Elus, une pour les représentants de Vices, et une pour ceux des Vertus, de ce que j’ai compris, expliqua-t-elle en indiquant de l’indexe la zone concernée à chaque fois.

Elle s’interrompit un instant, se demandant soudain si lui aussi s’était retrouvé affublé d’un titre de Vice de Quelque Chose ou de Vertu de Truc Bidule… Après un instant à se dire qu’elle ne devrait pas le harasser de questions comme celle-là, elle changea d’avis et se décida.

-Où résiderez-vous, d’ailleurs, si ce n'est pas indiscret ? osa-t-elle du ton le plus courtois possible.

Tout en priant fort pour qu’il ne soit pas l’un de ces méchants Vices auxquels elle avait pensé tout à l’heure… Imaginez qu’il soit l’incarnation de la fourbasserie (fourberie, Joan… pas fourbasserie…) la plus avancée, et qu’il se fasse passer pour amical, mais soit en réalité un monstre de cruauté ? Nan, ma grande, là tu divagues. On a un nom pour ce genre de comportement, c’est de la paranoïa. Calme-toi ou tu vas finir par ne plus sortir de chez toi, à gober des cachetons pour te forcer à te rasséréner.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Dim 13 Sep - 12:05

Joan retira sa capuche, puis répondit à ma question en s'appuyant sur le mur, elle n'avait pas l'air sûre d'elle, mais son raisonnement semblait logique. Elle se décolla du mur en reprenant sa route et en m'invitant à la suivre, elle poursuivi :

"Je ne suis pas ici depuis suffisamment longtemps pour savoir ce genre de chose, je ne connais pas assez de gens pour pouvoir parler de ma propre expérience, désolée. En revanche, il devrait bien y avoir un moyen de dénicher cette information, ne serait-ce qu’en parlant aux autres Elus. Il doit bien y en avoir des « particuliers », qui étaient là dès le départ…"

Je me vois mal demander à tout les passants de "quand ils viennent", de toute façon cette question n'allait pas changer ma "vie". Joan me mena encore une fois entre les ruelles, on se retrouva au bout de l'une de celles là dans une impasse, Joan s'excusa de s'être perdue, elle ne connaissait pas bien cet endroit... Je ne pouvais pas lui reprocher, c'est déjà grâce à elle que je ne dormirai pas dehors ma première nuit ici. Nous fîmes demi-tour et nous arrivâmes, au bout de quelques ruelles, devant un bâtiment, assez grand, mais que j'imaginais plus impressionnant. Joan m'expliqua que le bâtiment était divisé en trois sections : une pour les Elus, une pour les "vices" et une dernière pour les "vertu"... Elle me demanda desquels je faisais partie :

"Il me semble que je fais partie des "Elus", d'ailleurs je n'ai jamais entendu parler des "vices" ou des "vertus", pourriez vous m'éclairer sur ce point ?"

Je ne devais pas en faire partie, puisque personne ne m'en avait parlé, mais Joan, elle, peut-être.

"Et vous, desquels êtes vous ?"

C'était tout naturel de lui retourner la question, mais j'aurai aussi aimé savoir comment ces titres étaient attribués, je suppose que c'est notre comportement de notre vivant... Peu importe, je n'avais pas besoin d'étiquette pour savoir qui je suis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Mar 22 Sep - 20:55

Spoiler:
 


La tension en elle était à l’aune de la curiosité qu’elle ressentait à l’idée de savoir qui serait cet homme, elle avait à la fois peur de ce qu’elle pourrait apprendre, et terriblement envie de savoir. Finalement, la tension se dissipa brutalement quand l’As répondit à son interrogation. Alors comme ça, il vivrait dans la section des Elus… L’As de pique, l’Elu de la Mort et de la Vie. Des tas de majuscules pour un humain comme les au… Attends une seconde, Joan, ne vas pas trop vite en besogne. Il est arrivé ici, c’est donc que cet As doit avoir un petit (ou moins petit) quelque chose qui a tapé dans l’œil des esprits de la Mort et/ou de la Vie. De plus, elle se rappela du livre qu’elle avait lu avant de sortir, et des races dont il traitait, peut-être, avec un peu de chance, que son accompagnateur appartenait à l’une de ces espèces fabuleuses…

-Les Elus sont… hum… Triés, en quelque sorte, selon certains critères, auxquels je ne comprends pas grand chose, si ce n’est qu’ils séparent les uns des autres. Je ne sais pas si cela a une quelconque incidence sur le quotidien, ni si cela a une réelle importance…

-Et vous, desquels êtes-vous ? demanda-t-il ensuite.

-Euh… balbutia la rouquine.

Joan en perdait ses mots, incapable de répondre du tac au tac comme elle en avait l’habitude pour les questions simples. Celle-ci, pour facile qu’elle fût, lui posait un problème. Visiblement, si l’As n’était pas un des Vices ou des Vertus, il ne devait pas représenter l’une de ces figures, de ces personnifications de comportements. Mais cela n’empêchait pas qu’il puisse réserver quelques surprises. Mais merde, Joan, ressaisis-toi, tu es en train de partir en steak, de penser des choses de gens que tu ne connais pas encore bien… Reprends-toi !

-On… Abelia, c’est elle qui m’a classée, accueillie.

Elle retardait le moment fatidique de son mieux, cherchant comment présenter les choses… Savait-elle seulement si c’était important ? Pouvait-elle mentir, cacher ce dont on l’avait qualifiée ? Après tout, la dissimulation faisait partie intégrante de sa vie passée, pourquoi ne pas continuer sur sa lancée ? Oui… C’est… C’était envisageable, en effet… Elle ouvrit la bouche pour inventer vite fait son mensonge, puisqu’elle n’avait pas le temps d’en préparer un propre, mais intercepta le regard de l’As de pique. C’était un regard qu’elle connaissait, une détermination à toute épreuve qu’il valait mieux ne pas contrarier. Elle pensa un instant s’en tenir à son idée de mensonge, à ceci près que dès lors qu’elle rentrerait chez elle, il se rendrait compte qu’elle avait menti. C’était sa deuxième vraie rencontre dans ce monde, et il lui plairait de ne pas mentir à quelqu’un si tôt… D’un autre côté… elle n’était pas obligée de donner toute la vérité

-C’est Abelia qui m’a reçue ici, et elle m’a appelée Vice de l’Inconstance. Après, quant à savoir de quoi il s’agit, ou sur quoi elle se base pour donner ces… noms, ces titres, ou ces je-ne-sais-quoi aux gens, il y a un monde, dit-elle finalement avec un rire nerveux pour tenter de détendre l'atmosphère.

Puis elle eut un sursaut de curiosité violent qui la fit parler plus vite qu’elle ne l’aurait voulu.

-Vous pensez que l’inconstance est un vice, vous ? Enfin… Je concède que ce ne soit pas idéal pour bâtir des relations équilibrées avec des gens, mais est-ce pour autant un vice ?

Joan s’écarta du portique de l’entrée du Temple opposé pour laisser passer un groupe d’amis qui discutaient gaiement, tout en profitant de ce qu’ils passaient tout près pour essayer de trouver dans leurs mots ou dans leurs vêtements quelque chose qui pourrait l’informer sur l’époque de laquelle ils venaient. Rien. L’un d’eux avait bien un vocabulaire ampoulé, mais rien de bien probant. Avec une moue déçue, elle se retourna vers le jeune homme blond surnommé l’As de pique sans trouver que dire. Après cette conversation sur les époques des gens, elle mourait d’envie d’en apprendre plus sur la question, mais cet inconnu devenu presque connaissance l’intriguait également.

Autant les livres, la documentation et les gens à étudier resteraient les mêmes, choses fongibles qu’ils étaient, autant cette personne en face d’elle, ce corps certain, ne serait peut-être plus si proche avant longtemps si elle le laissait partir. Cruel dilemme pour Joan, qui devait faire un choix arrêté, et pas se laisser aller soit au hasard, soit à changer d’avis deux minutes après avoir choisi. Allez, ma grande !

-Vous avez reçu vos clefs, pour votre appartement ? Vous connaissez votre numéro ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Sam 10 Oct - 19:22

Elle n'avait pas répondu directement après la question que je lui avait posé, elle avait l'air hésitante, elle finit par me dire qu''Abelia" l'avait accueilli, après avoir bégayé le mot "classé". Reste à savoir si elle se sentait classée, ou si on était réellement trié, au sens littéral du terme, comme elle venait de le dire. Elle s'était faite nommer "vice de l'inconstance", dont elle ne savait pas elle même la raison. Si ce que j'avais supposé était juste, et que c'était notre vivant qui influençait ces "titres", elle devait bien savoir... Inutile de traîner sur la question, encore plus si elle n'engageait pas la conversation.

"Vous pensez que l’inconstance est un vice, vous ? Enfin… Je concède que ce ne soit pas idéal pour bâtir des relations équilibrées avec des gens, mais est-ce pour autant un vice ?"

Je n'y avais pas pensé, c'est vrai que "vice" est un terme un peu exagéré pour ça, enfin, si c'est la vie ou la mort qui lui a donné, je n'aurai certainement pas mon mot à dire.

"Personnellement, je qualifierais ça de défaut tout au plus... "

Mais de toute façon, je n'avais pas mon mot à dire. Quelque personnes passèrent et Joan ne se cacha pas d'examiner leur vêtements, j'en fis de même. Je n'ai cependant rien remarqué dans leur habits ou leur façon de parler qui traduirait de "quand" viennent-ils, je n'eu même pas le temps de demander à Joan pourquoi elle les examinai de la sorte, puisqu'elle me posa encore une colle en me demandant si je savais le numéro de la chambre à laquelle correspondait ma clef...

"Numéro... Douze, lui répondai-je, après un moment de réflexion. Après vous, lui dis-je, après lui avoir ouvert la porte, l'invitant à entrer, comme en une caricature de galanterie."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Foster
Vice de l'Inconstance
avatar

Espèce : ...
Messages : 53
Date d'inscription : 24/04/2015
Localisation : Sud de la France (avec l'accent siouplé xD )

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Jeu 10 Déc - 22:33

[Hallelujah, j'ai réussi à finir ce post ! Navrée du retard en plus du retard ><']


Après sa petite interrogation sur le caractère réellement vicié de l’Inconstance, et après la réponse du blondinet, Joan resta un instant silencieuse. Cette réponse la satisfaisait grandement, en cela qu’elle s’accordait avec ce qu’elle pensait, elle. Se retrouver l’incarnation d’un défaut plutôt que d’un vice était toujours gratifiant, mais il restait toutefois qu’elle représentait un élément négatif de la personnalité humaine. La rouquine se mordilla la lèvre en réfléchissant, jusqu’au moment où elle nota vaguement que quelqu’un lui parlait. Ce devait être l’As, qui répondait à sa question.

-Numéro… Douze, répondit-il.

Puis il se fendit d’une caricature de salut pour la laisser passer devant lui, sur un « après vous » aimable. Joan lui renvoya un sourire enfantin en passant l’arche de la porte. Elle avait déjà presque oublié son idée de chercher à savoir depuis combien de temps les gens arrivaient ici et s’ils venaient tous de la même époque, si certains restaient d’abord dans une sorte de… de pseudo dimension parallèle, où il patientaient jusqu’à se retrouver à Dinas en même temps que tout le monde… Ou alors, si les gens arrivaient n’importe comment, au gré des envies d’une sorte de déité supérieure.

Joan se faufila entre deux haies du jardin extérieur qui avaient un peu trop poussé et débordé sur le chemin, et jeta un coup d’œil derrière elle avant d’écarter les branches des arbustes pour laisser passer l’As de Pique. Quand il eut passé l’obstacle, la rouquine reprit sa route, guettant avec attention les numéros sur les portes des appartements. 2… 4… 6… Ah, le voilà ! Le numéro 12, enfin. Chaque appartement devait se ressembler, de ce qu’elle pensait, mais elle était tout de même curieuse de savoir s’ils avaient été créés à la chaîne, comme tous fondus dans le même moule, semblable jusqu’à la disposition même des bocaux dans les étagères… Peut-être qu’ils changeaient un peu les uns des autres, du style : l’un avait une baignoire, l’autre une douche, mais la cuisine était plus spacieuse…

Ébouriffant ses courts cheveux roux, Joan se retourna pour désigner de la main la porte de l’appartement de sa nouvelle connaissance.

-Voilà, c’est ici, annonça-t-elle. C’est amusant, c’est différent de l’autre pavillon, celui des Vices. Je me demande à quoi ressemble celui des Vertus… songea-t-elle à voix haute.

A ces mots, elle se tut, incapable d’alimenter la conversation correctement. Son truc c’était pas tellement la parlote, même si elle considérait qu’elle s’améliorait, depuis ces dernières années… Elle jeta un regard panoramique sur le petit jardin extérieur de la résidence, s’arrêtant sur les quelques lanternes qui éclairaient vaguement l’endroit d’une douce et chaleureuse lueur, même si celle-ci n’était pas bien puissante ni efficace pour correctement repousser les ténèbres de la nuit. La température était douce, voire même tout à fait agréable, si bien qu’elle relâcha un peu sa prise sur les pans de son manteau. Au début de la nuit, pourtant, il avait fait plus froid…

-Vous voilà chez vous, monsieur l’As de Pique ! lança-t-elle d’une voix enjouée pour cacher sa légère déception à l’idée qu’il rentrerait chez lui et qu’elle devrait partir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Moderateur
avatar

Espèce : Humain
Messages : 21
Date d'inscription : 10/08/2015
Localisation : A bon port.

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   Lun 28 Déc - 2:54

Après être passés entre les haies du jardin qui semblait avoir dépassées de leur emplacements respectifs, Joan et moi passions chaque porte sans y prêter plus d'attention qu'à son numéro, pair du côté où nous étions. Chaque appartement semblait similaire si ce n'est identique au précédent, comme voulues à dégager cette apparence de similitude, comme si chaque appartement avait été conçu avec l'idée qu'il ne devait différer d'aucun autre en apparence. Pourtant ils devaient être bien différents des appartements des "Vices" et autres "Vertus" d'après la jeune femme qui m'accompagnait. Je me demandais encore pourquoi mettre des étiquettes aux gens "vivant" ici. Ces idées de ranger des gens dans les cases me paraissait stupides, mais ce n'était pas à moi d'en juger. Comme pour conclure, Joan déclara d'un ton assez neutre quoique plus ou moins joyeux :

"Vous voilà chez vous, monsieur l’As de Pique !"

En tournant ma clef dans la serrure je déclarai à mon tour :

"Hé bien on dirait que nos routes se séparent ici, pour l'instant tout du moins."

Je déclarais ça d'un ton neutre, mais la fin de ma phrase laissait bien comprendre que j'appréciais cette nouvelle connaissance, dans un monde où je n'avais aucun repère, j'avais rencontré en premier une personne qui était plutôt aimable.

"Ce fut un plaisir de passer ce temps en votre compagnie !" dis-je en retirant mon chapeau ; je ne me croyais pas si courtois !

Je lui souriais amicalement, ce qui n'était pourtant pas mon habitude ; ce monde était tout nouveau pour moi, et peut-être était-ce également une chance pour changer mes habitudes et le comportement que je pouvais adopter...

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre nocturne inopinée [As de pique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre nocturne inopinée [As de pique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre vie et mort :: Dinas marwolaeth :: Les ruelles-
Sauter vers: